Femme allongée dans la rue fumant une cigarette

Quelle plante pour arrêter de fumer ?

« Arrête de fumer, c’est mauvais pour la santé ! » Si vous êtes fumeur, vous le savez forcément. Est-ce que cela suffit à vous faire arrêter ? Je crains que non ! Le tabagisme est une addiction qui s’installe jour après jour, cigarette après cigarette, heure après heure, mégot après mégot. Il est souvent difficile de se libérer de cette addiction. Les plantes peuvent vous aider.

Comment arrêter de fumer grâce aux plantes ?

Vous avez décidé d’arrêter de fumer ? Votre décision est prise ? Même si des dispositifs de sevrage tabagique existent en pharmacie, comme des patchs et autres substituts nicotiniques, quelles plantes peuvent vous motiver pour en « griller une dernière » avant d’arrêter complètement ?

Herbonata | Arrêter de fumer avec les plantes médicinales : gérer le sevrage naturellement

Kudzu, la plante anti-addiction

Originaire d’Asie, le Kudzu est une plante vivace ressemblant à une liane grimpante. Ce ne sont pas les feuilles de kudzu qui intéressent les fumeurs, mais les racines. Elles contiennent des flavonoïdes, dont les vertus sont reconnues pour réduire les dépendances, notamment à la nicotine et à l’alcool.

Certaines parapharmacies et herboristeries, en boutique ou en ligne, vendent le kudzu sous forme de racine en morceaux, à préparer en tisane, et sous forme de gélules. Le plus simple et facile d’utilisation est d’acheter les racines de kudzu broyées sous forme de gélules, à prendre selon la posologie conseillée de 2 à 3 gélules quotidiennes. Au fur et à mesure de la désaccoutumance au tabac, le nombre de gélules quotidiennes peut être diminué.

Valériane : la plante de l’anxiété

Connue depuis l’antiquité pour traiter les troubles de l’anxiété et du sommeil, la valériane est aussi appelée « herbe aux chats », parce qu’elle a la vertu d’éloigner les chats qui ne supportent pas son odeur. C’est une plante vivace aux fleurs rose pâle, cultivée en Europe et en Asie, dont la racine est intéressante pour ses propriétés relaxantes et sédatives. La racine de valériane vous aidera à gérer votre nervosité et votre anxiété liée au manque addictif ou aux fringales lors du sevrage tabagique.

Certains préfèrent utiliser la valériane sous forme de gélules, car le goût de la tisane de racines de valériane n’est pas écœurant que pour les chats.

Vigilance quant aux éventuels effets secondaires de somnolence.

Homme stréssé au téléphone

Lavande : la plante anti-stress

Les odorants massifs de lavande recèlent bien des vertus. Cette plante a des effets relaxants, très utiles pour combattre l’anxiété et le stress lors de l’arrêt du tabac.

Attention à ne pas confondre la lavande officinale avec lavandin ou la lavande aspic, ses proches voisines qui n’ont pas tout à fait les mêmes propriétés.

On peut trouver la lavande conditionnée sous forme de tisane, de gélules ou d’huiles essentielles.

D’autres plantes comme aide au sevrage tabagique

D’autres plantes sont également intéressantes comme aide au sevrage tabagique : comme la mélisse, la verveine odorante et le romarin, qui agissent sur les troubles nerveux et apportent la détente nécessaire pour affronter le manque nicotinique et éviter les fringales, et ses conséquences sur le poids.

Pour une utilisation sans danger des plantes

La prise ponctuelle ou prolongée de plantes peut être déconseillée par certains professionnels de santé. La consommation de plantes n’étant pas anodine, il est toujours préférable de demander conseil avant toute utilisation régulière. D’autant que les abus et les mélanges de plantes peuvent s’avérer toxiques pour l’organisme, et provoquer des interactions avec des médicaments.

Les plantes sont là pour vous aider dans votre sevrage tabagique, à commencer par le kudzu, la valériane et la lavande officinale. C’est vous qui bientôt pourrez clamer à d’autres quand l’odeur du tabac vous dégoûtera : « Arrête de fumer, c’est mauvais pour la santé! j’ai arrêté, je sais ce que c’est ! ».

Retour haut de page