Femme âgée la jambe en l'air dans son lit

Ménopause et libido : comment les réconcilier ?

La ménopause est un stade de la vie d’une femme qui survient généralement vers l’âge de 45 à 55 ans, causant un bouleversement hormonal conséquent dans son corps. Certaines la considèrent comme une libération, alors que d’autres redoutent le lot d’inconvénients qui vient avec.

Comme à cet âge-là le corps d’une femme change, sa sexualité est aussi impactée. Parmi les principaux symptômes de la ménopause, nous avons une libido en chute libre.

Mais alors, la ménopause impacte-t-elle réellement la libido ? Comment peut-on concilier ses deux-là ? Réponses dans ce qui suit.

À propos de la ménopause

La ménopause est un phénomène tout à fait normal qui survient chez une femme, lorsqu’elle n’a plus ses règles depuis une année. Celle-ci est plus assimilée à une crise hormonale qu’à une maladie, un peu comme une seconde puberté chez la femme qui survient à partir de l’âge de 45 ans. Cette période se caractérise par des changements corporels, hormonaux et sexuels.

En résumée, la ménopause est une nouvelle étape dans la vie d’une femme, où avoir des enfants n’est plus possible, mais faire l’amour l’est ! Et cela, sans se soucier de la contraception.

Quel est l’impact de la ménopause sur la libido ?

Europe 1 | Ménopause : qu’est-ce que ça change sexuellement ?

Contrairement à ce que l’on pense, la ménopause n’est pas toujours un tue-libido pour la femme. Ce phénomène met un terme aux règles, ce qui est un soulagement, voire une libération sexuelle pour certaines. De plus, vous n’aurez plus besoin de contraceptifs lors des rapports sexuels.

Découvrez :  Perte libido homme : nos conseils pour la retrouver

Mais vous devez certainement vous en douter, la ménopause n’a pas que des impacts positifs, celle-ci peut aussi réduire la libido en causant :

Une sécheresse vaginale

Vous pouvez avoir du désir, sans éprouver de plaisir durant l’acte sexuel. Durant la ménopause, un grand bouleversement hormonal survient, dont la baisse d’œstrogène chez la femme. Une carence de cette hormone peut entraîner une lubrification vaginale insuffisante, ce qui engendre des rapports sexuels désagréables et douloureux et pour finir une baisse de libido.

Un vagin atrophié

Certaines carences d’œstrogènes causées par la ménopause peuvent entraîner une atrophication génito-urinaire chez la femme. Ce syndrome la renvoie aux parois vaginales devenant plus sensibles et fines, rendant les rapports sexuels mécaniques très douloureux.

Évidemment, ce syndrome ne survient pas systématiquement avec la ménopause, il varie plutôt d’une femme à une autre.

Un mal-être émotionnel et psychologique

L’une des principales causes de la baisse de libido chez la femme ou l’homme est d’origine psychologique. En effet, stress, fatigue, dépression ou angoisse peuvent impacter significativement le désir sexuel.

En bouleversant les hormones de la femme, la ménopause impacte obligatoirement son humeur. En voyant son corps changer, une femme ménopausée devient plus irritable, stressée ou anxieuse et cela impacte obligatoirement son intimité.

Absence de pic de plaisir survenant lors du cycle

Durant le cycle des règles, notre libido est à son summum, c’est ce qu’on appelle « un pic de plaisir ». Or, en vue de l’absence de cycle menstruel durant la ménopause, les humeurs ont tendance à devenir égales chaque jour. C’est pourquoi, pour certaines femmes ménopausées, le désir sexuel baisse.

Découvrez :  Comment augmenter sa libido féminine avec des produits naturels ?

Peut-on retrouver sa libido après la ménopause ?

Couple de personnes âgées se tenant par l'épaule

La ménopause est signe que vous n’êtes plus fertile, mais ce phénomène, tout à fait normal, ne réduit en rien votre appétit sexuel, bien au contraire ! La sexualité est en grande partie liée à vos hormones, mais aussi à votre hygiène de vie, c’est-à-dire :

  • l’alimentation ;
  • la pratique d’une activité physique régulière ;
  • la qualité du sommeil ;
  • la consommation d’alcool ;
  • le tabagisme.

En combinant ces paramètres, et si vous réussissez à avoir une bonne hygiène de vie, ménopause ou pas, votre libido connaîtra de nettes améliorations !

Pour certaines conséquences de la ménopause comme la sécheresse vaginale par exemple, il suffit d’utiliser des traitements locaux à base d’œstrogènes pour y remédier.

En bref, avant, pendant ou durant la ménopause, votre sexualité vous appartient. Même si cette étape de la vie arrive avec son lot d’inconvénients (changements hormonaux), elle ne vous empêche en aucun cas de vous épanouir sexuellement avec votre partenaire. Si vous avez des appréhensions de ce côté-là, il suffit d’en parler avec votre médecin traitant, un sexologue, ou même votre partenaire, pour trouver des solutions adaptées.

Retour haut de page